L’ASSOCIATION

Elle a été créée le 22 avril 1992 par les sectionnaires des hameaux de La Crégut, La Bastide, La Planchette et Chaussidert, ayant droit du lac qui ont constatés que les eaux du lac avaient changé de couleur et de transparence et qu’un dépôt de boue était bien visible sur les roches bordant le lac.

Madame Lucienne SERRE, habitante du hameau de La Crégut, a bien voulu prendre la Présidence de l’Association , baptisée Association de Sauvegarde du Lac de La Crégut. Des statuts type association Loi 1901 ont été mis en place par le bureau nouvellement créé.

Des courriers ont été envoyés aux décideurs, tant politiques qu’administratifs, pour leur faire prendre conscience du problème et une mise en demeure à été envoyée à EDF ( Electricité de France ), gestionnaire de l’Aménagement Hydraulique de la Haute Tarentaine , pour que cesse cette pollution.

Ces actions n’ont hélas pas fait bouger grand chose, le morceau était trop gros pour une structure associative mise en place rapidement et aux moyens très limités. Il faut également noté, que hors les hameaux concernés, la remise en cause d’un projet portée par la Municipalité d’alors (1965) et de la manne financière d’EDF ( Electricité de France ) qui en a suivi était très mal ressenti.  LIRE LA SUITE

  EN AUVERGNE AU COEUR DU CANTAL

C’est en Auvergne, sur la commune de Trémouille, département du Cantal que s’est formé le lac de La Crégut il y a plus de 13500 ans à la fin des Glaciations.

Aujourd’hui entouré de plusieurs retenues d’eau réalisées pour l’exploitation Hydroéléctrique, c’est le seul lac naturel de la haute Tarentaine.

  LE LAC D’HIER A AUJOURD’HUI

Chaque année
le lac du Tact apporte :

Tonnes de sédiments.

Soit en 50 ans
l’équivalent de :

Tonnes de matière sèche

Soit la surface
d’un terrain de foot sur :

Mètres de haut

  ADHÉSION & SOUTIEN